Budget participatif
Budget participatif 2021
Partager
Porté par :
36 soumissions
Jusqu'au 15/05/2021
Déposez vos projets
Jusqu'au 06/09/2021
Analyse des projets
Close

Déposez vos projets

Retour

Rendre Montrouge plus cyclable

Proposé par Philippe LE COZ avec Cyclo-Randonneurs de Montrouge (section du Stade Multisports de Montrouge) Le 28 mars 2021

État

Créer à Montrouge des infrastructures cyclables réussies qui encouragent la pratique cycliste en améliorant la sécurité et en facilitant les trajets des cyclistes.

Site internet

http://crmontrouge.fr

Description

Trop d'infrastructures cyclables (bandes cyclables, pistes cyclables,...) sont mal conçues ou mal entretenues. Malheureusement, ces dernières ont l'effet contraire escompté en décourageant la pratique cycliste ! Elle ne sont pas utilisées et deviennent une source de conflit avec les autres usagers (voitures, piétons).



Les aménagements cyclables proposés ci-après ont au contraire pour objectif d'inciter les Montrougiens à utiliser le vélo plutôt que la voiture, la moto ou le scooter pour les trajets courts afin de réduire la pollution atmosphérique et sonore à Montrouge.



A Montrouge, nos propositions sont les suivantes :



- rue Maurice Arnoux : supprimer la séparation entre la route et la voie cyclable. Cette séparation est dangereuse (risque de chute), gêne son nettoyage (risque de crevaison), empêche les cyclistes de se doubler et n'empêche absolument pas les voitures d'y stationner ou les motos et les scooters d'y circuler.



- Passer la plupart des rues de Montrouge en zone 30 sauf les grands axes. La D920 et la D906 comportent déjà des "coronapistes" sécurisées. Espérons que ces dernières deviennent pérennes…La place et les Allées Jean-Jaurès illustrent très bien les bénéfices apportés en apaisement de la circulation par la réduction de la vitesse (20 km/h en l'occurrence ) et des aménagements bien pensés.



- Créer des double-sens cyclistes dans les rues à sens unique de Montrouge suffisamment larges pour qu'un vélo et une voiture puissent se croiser. La vitesse de ces voies serait ainsi réduite à 30 km/h. Ceux-ci raccourcissent les trajets à vélo et obligent les voitures à ralentir. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ils ne génèrent pas d'accidents. La voie cyclable située à gauche de la rue Henri Ginoux pourra ainsi être transformée en double-sens cyclable. Beaucoup de rues à sens unique sont suffisamment larges pour le permettre. En outre, les riverains y gagneront en tranquillité grâce à la réduction induite de la vitesse.



- Ajouter des panneaux M12 (moins de 40 € TTC pièce ) sur certains feux rouges permettant aux cyclistes de passer au rouge en laissant la priorité aux autres usagers qui ont le feu vert. Ceux qui existent à Montrouge permettent seulement de tourner à droite. Nous proposons que dans certains carrefours on puisse aussi aller tout droit et à gauche. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils améliorent la sécurité des cyclistes en les rendant plus visibles des autres usagers de la route (ils sont devant aux carrefours).



- Avec ces aménagements, un trajet à vélo devient plus rapide que tout autre moyen de transport motorisé. Cela est de nature à inciter les livreurs à utiliser le vélo plutôt que le scooter. La prolifération de scooters dans les rues de Montrouge constitue une nuisance sonore importante pour les Montrougiens.



- Ajouter davantage de marquages au sol pour indiquer la présence de cyclistes et indiquer à ces derniers leur trajectoire. Dans les ronds-points, ces marquages au sol sont très utiles pour indiquer aux cyclistes de bien faire le tour du rond-point sans le couper et rappeler aux automobilistes la présence potentielle de cyclistes.



- Les spécificités du code de la route pour les cyclistes sont trop souvent ignorées des usagers de la route. Lors d'un dépassement en ville, une distance de sécurité minimum d'un mètre doit être observée entre la voiture et le vélo. Une automobile peut chevaucher une ligne lors d'un dépassement (si bien sûr il n'y a aucun autre véhicule en face). Les panneaux M12 ne sont pas connus de tous les cyclistes. Les sas vélos ne sont toujours respectés par les autres usagers de la route…



Les propositions sont inspirées de la charte cyclable de la FFVELO. La FFVELO compte 120 000 adhérents et 3000 clubs. Elle est reconnue d'utilité publique depuis 1978.

https://ffvelo.fr/wp-content/uploads/2018/11/Charte-cyclable-2019-Web.pdf



Pour aller plus loin :



Montrouge pourrait adhérer au Club des Villes et Territoires Cyclables (CVTC) comme plus de 200 collectivité en France.

https://www.villes-cyclables.org/



La FFVELO propose aux territoires son label Territoire Vélo. La Ville de Sceaux est la seule commune d'Île-de-France à posséder ce label.

https://ffvelo.fr/institutionnels/promouvoir-votre-territoire/devenir-territoire-velo/comment-obtenir-son-label/

A qui s'adresse le projet ?

Le projet s'adresse à tous les Montrougiens

Quels sont les atouts du projet pour les Montrougiens ?

Amélioration de la qualité de vie.



Ces aménagements cyclables apaiseront la circulation à Montrouge.  Les Montrougiens qui emprunteront le vélo effectueront de surcroît une activité excellente pour la santé et le bien-être en respirant un air plus pur ! La diminution de la circulation motorisée conséquente permettra de diminuer la pollution atmosphérique et sonore qui atteignent une saturation certaine à Montrouge. Rappelons utilement que la pollution de l'air due aux particules fines cause 48 000 morts par an en France ! La qualité de vie à Montrouge en ressortira grandement améliorée.

Périmètre du projet

Pour ma ville

Quartier

Montrouge

Evaluation financière du projet

Moins de 10 000 €

jpgdouble-sens-cyclable.jpg 4.02 Mo